La montagne l’été dans le Cantal

Séjour dans le Cantal du 23 au 28 Août .

Lundi 23 août : le Puy Chavaroche 1736m

Nous partons vers 13h du parking dans un virage de la route du Puy Mary. Nous commençons par une brève montée alors que le ventre commence à tirailler. Nous mangeons au col de Redondet près du sommet rocheux de la Chapeloune. Puis au milieu des myrtilles, nous poursuivons notre ascension en profitant des ballets de vautours fauves et des vols saint esprit du faucon crécerelle. Après un petit passage rocheux, et quelques lacets, nous arrivons au sommet, duquel on peut contempler l’ensemble de la vallée de la Jordanne, le plomb du Cantal et le Puy violent. Nous rentrons par un sentier qui contourne la Chapeloune par le nord et qui nous offre de belles vues sur le roc d’Hozière et la cabane du berger.

Mardi 24 août : L’Elancèze 1565 m et le Courpou sauvage 1521m

Au départ du col du Perthus, nous prenons un sentier dans la hêtraie qui s’élève vers les pâturages. La montée s’effectue sans difficultés malgré le profil pierreux et abrupte du sommet. Nous longeons ensuite longuement la crête, entre forêt et pâturages, jusqu’à un second sommet, le Courpou sauvage, où nous mangeons en profitant d’une belle vue sur le bas de la vallée de Mandailles, les monts d’Aubrac au loin. Nous descendons ensuite vers Saint Julien, le chemin dans la hêtraie est raide et les genoux sont mis à rude épreuve. Nous faisons une dernière pause près d’un petit sanctuaire notre dame de Mérigues.

Mercredi 25 août : Les balcons du Puy Griou.

Nous partons du hameau de Liadouze et remontons dans la hêtraie jusqu’au pâturages qui font face au Puy Griou. Nous mangeons sur la crête entre la vallée de la Jordanne et la vallée de la Cère. Nous partons ensuite vers le col de Rombière avant de revenir par un chemin en balcon, le chemin de Saint Jacques. Nous suivons ensuite une large croupe qui descend (et remonte parfois) vers le col du Perthus.

Jeudi 26 Aout : le Puy Violent 1597m

Nous partons au-dessus du hameau de Récusset vers la brèche d’enfloquet 1612m par le cirque de l’impramau. Nous observons une chevrée de chamois dans les prairies sous les falaises. La montée est régulière puis se durcit dans les myrtilles à l’approche de la brèche, nous adoptons le pas du berger. Nous arrivons sur les hauts plateaux et le puy violent apparaît, semblant encore bien éloigné. Mais c’est un effet d’optique, nous arrivons au sommet en moins d’une heure et nous pouvons profiter d’une vue à 360°, vers la planèze de Salers et les monts du Cantal. Nous mangeons dans une belle prairie fleurie sous le sommet, puis nous descendons en passant par le buron de Violental et son védélat, récemment rénové. Nous terminons la journée par la visite du village de Salers, qui fut habité par les magistrats du baillage d’Auvergne.

Vendredi 27 Aout : Peyre Arse 1806m

Nous partons vers le col de Cabre, puis nous montons vers le puy de Peyre Arse. La montée est raide et ventée après le col mais s’effectue sans problème, nous faisons des pauses et nous observons une marmotte non loin du sommet. Nous pique- niquons au sommet au-dessus de la vallée de la Santoire, et en face des monts Cézallier, puis nous redescendons vers le Puy Mary avant de prendre un sentier en balcon qui rejoint le col de cabre. Nous poursuivons se chemin jusqu’au col de Rombière avant de commencer à descendre dans les pelouses.

Samedi 28 aout : le col de Legal et le buron de Cabrespine

Nous partons du col de Legal vers le Puy de Bassierou 1444m puis nous continuons la crête en descendant vers le buron de Cabrespine, où nous faisons une pause. Pour la descente, nous commençons par ramper sous des barbelés, nous affrontons un troupeau de vaches avec leurs veaux, puis nous enjambons quelques arbres en travers du chemin avant de rejoindre la montagne de Bassierou, où nous mangeons non loin de la lisière de la forêt et proche du parking.