Le saviez-vous ?

LE SAVIEZ- VOUS ?

Nous avions déjà publié sous ce titre une présentation de la naissance de la clinique Midi-Gascogne (numéro 142). Souvenez- vous !

Aujourd’hui, sur une idée originale de Christine PERRET, notre déléguée du Gers, nous publions « Son courrier du cœur ». Son courrier présente des informations insolites sur le Cœur.

Si de votre côté, vous avez envie de nous faire part d’informations bizarres, insolites, curieuses, vous pouvez nous les envoyer à : revuemidicoeur@gmail.com  Cela nous permettra de maintenir cette nouvelle rubrique.

Pourquoi dit-on « apprendre par cœur » ?                       

La logique voudrait que l’on apprenne « par cerveau », puisque ce dernier est le gardien de l’intelligence. Toutefois, dans l’Antiquité, les traités d’anatomie considéraient le cœur comme le siège des émotions, des passions, de la volonté, du courage, mais aussi de la pensée, de l’intelligence et de la mémoire.

Pour le philosophe grec Aristote (384 à 322 avant Jésus-Christ), le coeur était le siège de l’intelligence

Cette expression est née au Moyen Âge. Depuis l’Antiquité, le coeur était souvent considéré comme le siège de l’intelligence, de la mémoire et des sensations (sans doute à cause de l’accélération du rythme cardiaque lors des émotions fortes).

Voilà pourquoi, à partir du XIIIe siècle, on apprenait et on savait « par cœur ». L’expression a traversé les siècles même si on sait depuis une époque récente que la mémoire est une affaire de cerveau et non de cœur.

La plupart des découvertes sur le cerveau ont été faites aux 19e et 20e siècles.

                                                 Christine