Taking too long? Close loading screen.

Anciens de Midi Gascogne

Retour de Thaïlande…

Retour de Thaïlande...

Récits

C’était plutôt mal parti ! Des annulations de dernière heure dues à des problèmes de santé y compris dans l’encadrement ; la valise « pharmacie,
qui reste à Midi-Gascogne. Une montée d’escalator à Blagnac sur le dos, les deux pieds devant !
Un vrai scénario catastrophe ! Finalement tout le monde a pu embarquer y compris la valise bleue grâce aux diligences d’Emmanuel LAFFOSSE et de Louis BOIAGO.

Un grand merci au Dr ALAIN BRUNET qui, au dernier moment, a accepté de nous accompagner . Sa présence (et celle de son épouse) fut fort appréciée par le groupe mis à mal par le climat, les changements de nourritur e, des écarts de température et la pollution à BANGKOK.
Ce voyage nous a permis la découverte d’une parcelle d’ASIE, de sa culture, son mode de vie et ses paysages. Nous avons découvert une population souriante, aux goûts raffinés, avec des monuments et une architecture qui pour nous, sont surprenants.

Un grand merci à tous les participants pour leur bonne humeur, la bonne ambiance qui a régné tout au long de ce voyage et pour vos témoignages de satisfaction.

Jean-Claude BARTHE 

La Thaïlande, pays du Sourire, pays de contrastes où les battements de son Cœur oscillent entre traditions et modernité…

Étonnante Thaïlande, où se côtoient pauvreté et opulence, couleurs intenses d’une flore luxuriante et grisailles urbaines, silence paisible de la nature et frénésie grouillante de la Ville…
Des visages, parfois cachés, à l’abri du soleil, des sourires, des impressions uniques nous auront accompagnés tout au long de cet étonnant séjour.
Nous parlions de contrastes… Il en fut un dont nous nous serions bien passé ! Celui d’un climat tropical chaud (32°) et humide (60 %) sans cesse contrarié par une climatisation excessive !
Cela eu pour effet de mobiliser le « staf médical », pour l’occasion, sur le pont (mais pas celui de la Rivière Kwaï !!!) et de tenter de ramener chacun à bon port.
Les petits « masques verts » compagnons indispensables des virées en Tuk-Tuk n’auront pas à préserver de la pollution environnante de Bangkok !
Nous l’aurons cependant bien compris, accueillir le Meilleur, minimiser le Pire, oublier le temps d’un bien beau voyage les tracas quotidiens pour garder en mémoire toutes ces belles images, et penser à l’adage… « Le Bonheur est au bout de son nez » !

Marie-Claire BOIAGO

Fermer le menu