Taking too long? Close loading screen.

Anciens de Midi Gascogne

INTERVIEW du DIRECTEUR DE LA CLINIQUE MIDI- GASCOGNE : Emmanuel LAFFOSSE.

  1. Quelles ont été les conséquences pour la clinique de la mise en place du « plan blanc » suite à l’urgence sanitaire ?

Dès le 9 mars, nous avons bien senti la gravité de la situation. Nous avons pu réunir la Cellule de Crise pour activer la mobilisation du personnel conformément à la demande de l’ARS.

Par la suite nous avons limité les visites, les sorties et procédé à des déprogrammations de séjour. Ainsi en 10 jours nous sommes passés d’une occupation de 79 patients à 53. 

La fermeture des écoles et des différents systèmes de garde d’enfant nous a également poussés à modifier les activités proposées.

Rétrospectivement c’est cette période qui a été la plus difficile à vivre car nous recevions à la fois une grande masse d’informations à traiter et nous devions nous préparer à recevoir des patients sans matériel de protection.

Durant les premiers jours d’avril, nous avons trouvé un mode de fonctionnement plus serein. Nous avons continué de recevoir des patients en provenance des structures pratiquant la chirurgie cardiaque mais en nombre limité. Petit à petit, nous avons pu nous organiser pour mettre en place les mesures de protection des salariés et des patients : distribution de masques, visite et repas en chambre, activités collectives en extérieur…

Grace à la mobilisation du personnel, nous avons pu lancer des nouveaux projets : sensibilisation des patients aux gestes barrière, numérisation des différents supports d’atelier.

En termes de conséquence, c’est essentiellement au niveau des recettes que nous avons été impactés car nous n’avons toujours pas retrouvé le niveau d’activité qui nous permet de faire face à nos charges.

Quelques salariés sont en activité partielle.

Nous recevons de la sécurité sociale des versements correspondant à nos recettes de l’année 2019, ce qui nous permet de ne pas être en difficulté.

  1. Le confinement a eu quelles répercussions sur votre personnel ? sur les patients ?

Nous n’avons pas vraiment connu le confinement car la presque totalité des salariés  a été sollicitée pour assurer le fonctionnement de toutes les fonctions essentielles de l’établissement. Nous avons, dès l’annonce de l’état d’urgence en mars, mis en place des mesures de sécurité liées au risque de propagation du virus : arrêt des activités collectives en intérieur, information du personnel et distribution de masques.

  1. Avez- vous été sollicités voire réquisitionnés par l’ARS dans le cadre de la lutte contre la pandémie ?

Nous n’avons pas été à proprement parlé réquisitionnés. Nous avons simplement appliqué les consignes régionales : libération des lits par la déprogrammation des séjours ne présentant pas un caractère d’urgence vitale, accueil en priorité des patients en provenance des structures de court séjour (CHU Toulouse et Clinique Pasteur), création d’une unité d’accueil de patient à placer en isolement.

  1. Enfin, comment se passe aujourd’hui le déconfinement tant vis-à-vis de votre personnel que vis- à vis des patients ? Et quelles sont vos perspectives d’avenir ?

Nous avons la chance de ne pas avoir arrêté notre activité ce qui nous a permis de nous adapter au fur et à mesure en mettant en œuvre les consignes qui nous semblaient pertinentes et sensées. Ainsi, la reprise d’un niveau d’activité plus élevé est plus facile. Pour le personnel c’est également plus facile de garder une grande vigilance vis à vis des consignes de sécurité tout en gardant « la tête froide » pour ne pas passer à côté de l’essentiel. 

La nouvelle étape ouverte depuis le 11 mai nous permet de reprendre contact avec les personnes qui ont abrégé ou annulé leur séjour. Ainsi nous prévoyons de retrouver un niveau d’activité normal en septembre. Pour cela nous sommes également tributaires de la reprise d’activité dans les autres structures régionales et l’absence de retour d’une seconde phase épidémique.

Cette période très particulière nous a rendus prudents.

Pour cette période à venir, nous espérons également lancer notre nouvelle activité ouverte depuis le 4 mars 2020.

Randonnées en Lomagne

Du 6 octobre au 9 octobre 2020 randonnées « Autour de Beaumont » organisées par la clinique Midi-Gascogne.

Si vous aimez marcher dans une ambiance conviviale, retrouver des « anciens », ou simplement retrouver un peu de l’ambiance du séjour à Midi-Gascogne, cette proposition est faite pour vous.

Durant 4 jours, nous vous proposons de randonner sur différents sentiers à proximité de Beaumont, de découvrir des acteurs économiques ou associatifs qui vivent dans cette belle région.

Le logement est organisé dans le village de loisir « le Lomagnol », les repas sont assurés par le personnel travaillant en cuisine à Midi Gascogne.

Le programme :

Tous les jours, des randonnées sont organisées sur des distances variant entre 8 et 15 kilomètres autour de villages proches de Beaumont de Lomagne. Les itinéraires empruntent des sentiers balisés et des petites routes ; ils ne présentent pas de difficulté particulière.

Un véhicule d’assistance permet à ceux qui le souhaitent de composer un programme à la carte en ne marchant que sur une demi-journée.

Le soir, nous nous retrouvons au village de vacances le « Lomagnol » à Beaumont de Lomagne pour le repas pris tous ensemble.

L’hébergement est organisé dans les bungalows ou les mobil-homes de 3 places du  « Lomagnol » (www.villagelelomagnol.com).

Dates :

Arrivée le mardi 06 octobre à midi pour l’installation, un rapide pique-nique et une première marche.

Fin de séjour le vendredi 9 octobre après le repas de midi.

Tarif :  

 

Mode d’hébergement

Formule

Coût total du séjour par personne

Logement dans les bungalows du lac

3 personnes par bungalow

147 € (formule de base)

Logement dans les bungalows du lac

2 personnes par bungalow

177 €

Logement dans les bungalows du lac

1 personne par bungalow

250 €

Logement dans les bungalows du lac

4 personnes par bungalow

135 €

Ce prix de base comprend :

– Le logement en bungalow suivant la formule choisie ;

– Tous les repas du mardi 6 octobre midi au vendredi 9 octobre à midi et les petits déjeuners.

Prévoir :

  • de bonnes chaussures de marche
  • un sac à dos pour porter vos affaires (gourde, casquette…)
  • une gourde et un couvre chef
  • des vêtements « tout temps » au cas où
  • vos draps de couchage (lits en 90 cm ou en 140 cm pour les couples)

Le nombre de place étant limité à 40 personnes nous vous remercions de nous adresser votre bulletin d’inscription que vous trouverez dans la revue Midi Cœur d’Avril, avant le 31 août  2020.

Pour tout renseignement :

contact@midi-gascogne.com

Tél. 05.63.21.50.00.

Fax : 05 63 65 26 40

Fermer le menu