Association AMG

La parole aux adhérents

Nous recevons beaucoup de témoignages. Nous dédions cet espace pour vous en faire part.

Je suis Monique MONSARRAT, secrétaire de direction à la retraite. J’habite près de MARCILLAC-Vallon, en AVEYRON, une belle région. J’ai toujours aimé la peinture à l’huile, l’acrylique, l’aquarelle, que je pratique peu maintenant.


En 2014, j’ai subi une intervention chirurgicale : un quintuple pontage à Toulouse. J’ai ensuite fait un séjour à la clinique MIDI-GASCOGNE à BEAUMONT de LOMAGNE où j’ai été bien accompagnée pour retrouver une meilleure santé et aussi le moral.


Je remercie encore l’équipe qui m’a suivie pour le bon accueil et les bons soins pour une bonne réadaptation cardiaque.
Depuis, je suis adhérente à l’AMG et je participe autant que possible.

Une histoire de Cœur…

Cela fait environ maintenant 5 ans que je suis un des adeptes de la marche du lundi avec le groupe des marcheurs du Tarn. C’est un ami, Pierre D, animateur du groupe alors qui m’a invité et introduit auprès du groupe. J’avais eu un accident au genou droit 2 ans auparavant et je ne pensais pas retrouver mes capacités normales à la marche. Je voulais, après plus de deux ans de ce repos forcé, reprendre une activité physique. Les marcheurs étaient là. Je me suis senti bien accueilli comme si j’avais toujours fait partie de ce groupe d’amis. J’étais le seul à ne pas présenter de problème cardiaque. Cela me semblait drôle qu’ils m’acceptent parmi eux, je n’avais peut-être pas ma place ? Un groupe très agréable, qui m’a rapidement adopté et fait une place en son sein. Ils m’ont fait découvrir une activité qui allait à partir de ce jour, faire partie de ma vie du lundi et des autres jours de mes semaines. Je suis devenu un Marcheur, pour la marche et pour la qualité des relations avec ces membres. Je n’étais pas un cardiaque ! Et Alors ?

Comparé aux histoires de cœur de chacun de ces randonneurs…, ils avaient tous une histoire d’accident cardiaque important et une humeur aux antipodes de ce que je pouvais imaginer de personnes ayant eu de graves atteintes cardiaques. Je suis un professionnel retraité du soin et je n’aurais jamais imaginé rencontrer des personnes avec une telle « santé » portant tous la médaille d’accident grave ou d’insuffisance cardiaque. J’étais alors à mon grand étonnement « le patraque » du groupe. Je venais en « ré- éducation » et j’ai rencontré des copains et j’ai hâte d’être au Lundi pour les retrouver. J’ai vite retrouvé la forme et mes jambes sont redevenues valides, j’ai perdu du poids et comme c’était le moment de mon passage à la retraite, tout cela s’est fait avec une grande facilité et quel plaisir de partager ces lundis avec eux. Aujourd’hui, je fais de la marche nordique 35km environ par semaine dont 10km en semaine avec un de ses membres et le lundi randonnée de 15 à 20kms avec le groupe des marcheurs. En septembre 2020 le jour de mon anniversaire j’ai un fait un accident vasculaire cérébral…  3 mois  d’hospitalisation  et de rééducation fonctionnelle. Retour au domicile mi-décembre 2020. Pendant toute cette période les Marcheurs m’ont contacté et soutenu. Tout au long de mon hospitalisation et de ma rééducation ils ont été tous là, au bout du fil  covid oblige. J’avais le programme des sorties du lundi et je pouvais les encourager en retour. Tout d’abord, Michèle P. a géré les appels téléphoniques du groupe pour m’éviter de la fatigue  due à ma désorientation temporaux- spatiale. Il est vrai que je n’étais pas très en forme, pour ne pas dire plus. Elle s’est faite l’ intermédiaire avec le groupe, pour prendre de mes nouvelles auprès de ma compagne, puis auprès de moi et le diffuser au groupe. Dès que j’ai commencé à aller mieux chacun m’a contacté avec des mots réconfortants. Au fil de cette hospitalisation, plusieurs appels de soutien et d’encouragements des Marcheurs. Dés que je suis sorti de rééducation une des choses importantes pour moi était de Marcher.  J’ai commencé autour de chez moi 3 semaines, puis j’ai retrouvé le groupe qui m’a soutenu tout au long de mon hospitalisation.  Je n’ai pas, ou peu de séquelles à ce jour de cet AVC. Quel plaisir de remarcher avec eux ! Aujourd’hui, je suis convaincu que si j’ai récupéré si vite et autant, c’est grâce à la marche  régulière  et à ce groupe de «cardiaques» qui m’a accueilli et m’a fait découvrir le plaisir de partager les randonnées.  Au fait !  Les cardiaques sont des personnes de Cœur non ? C’est aujourd’hui une certitude pour moi. Maintenant, cinq mois après cet accident, je suis convaincu que la marche que je pratiquais avant l’AVC a grandement atténué les séquelles et a écourté mon hospitalisation. Elle a permis aussi une récupération plus rapide de mon accident cérébral. Je me suis mis à 60 ans à la marche, pour rééduquer mon genou et retrouver la forme physique que j’avais perdu suite à une chute. J’ai retrouvé, depuis que je suis avec les Marcheurs du 81, la forme et le plaisir à marcher avec des copains. Je marche tous les deux jours et j’ai trouvé une bande de copines et de copains, avec qui il me serait difficile de ne pas passer la majeure partie de mes lundis. A partager des randonnées dans la bonne humeur, ils sont devenus mes copains de Cœur. Ah oui, j’ai oublié de dire que l’étiologie de mon AVC est une malformation cardiaque jamais décelée. Je ne sais pas, mais je me demande si je ne suis pas devenu cardiaque par mimétisme pour mieux faire partie de ce groupe. ! Normalement, je devrais être opéré du cœur en fin d’année 2021. Je resterai un cardiaque …et je continuerai d’être un Marcheur. !

William